Mes premiers pas dans la mode

On a tous vu « Le Diable s’habille en Prada » et le portrait au vitriol d’Anna Wintour dans « The September Issue ».
On a tous entendu ici et là que le monde de la mode est superficiel, que les rédactrices de mode sont capricieuses et que les « modeux » sont hypocrites.
On en profite alors pour dénigrer la mode, objet superficiel, métier peu louable et monde déconnecté de la réalité.
Oui, le monde de la mode est dur. Oui, le monde de la mode est exigeant. Oui, le monde de la mode est fait de personnalités et d’égos. Il suffit désormais de remplacer le terme « mode » par tous les autres corps de métier soumis à la concurrence, à la mondialisation, à l’image et aux pressions médiatiques et on arrive aux mêmes constats.
Alors, on peut dire que le monde est trop dur avec la mode, que le monde est trop exigeant avec la mode et que le monde est fait de personnalités et d’égos. Tiens-donc, lui aussi?
Tout cela pour vous dire que mes premiers pas dans la mode – ma première impression, comme on dit – ont été bien plus agréables que ce qu’on m’avait laissé entendre.
Le monde de la mode m’est apparu perfectionniste, créatif, audacieux, rempli de personnalités intéressantes et inspirantes.
J’étais vendredi après-midi dans la cour de l’Hôtel Salomon de Roschtild pour assister au défilé de la Maison Martin Margiela collection Printemps-Eté 2013.
Me voilà postée dans la cour de l’Hôtel ravie d’observer ce ballet incessant de tenues inspirées, inspirantes, extravagantes ou personnalisées.
On s’embrasse, on se regarde, on se prend en photo. On parle ou on baragouine de l’anglais, donnant un aspect plus léger et moins formel aux présentations.
L’attente, loin d’être agaçante, est en quelque sorte le « backstage » indispensable avant le show.
Quelle belle effervescence… parsemée de couleurs, d’accessoires, d’attitudes toutes aussi intéressantes les unes que les autres!
Voilà ce qui m’a plu et qui m’a frappée! Pas de jugement sur les tenues des uns et des autres, mais de la curiosité pour telle ou telle association, pas d’envie sur les derniers it-vêtements, mais plutôt de l’admiration pour une tenue travaillée.
Toute silhouette est intéressante. Et c’est libérateur! On se sent intégré à cet univers décrit pourtant comme impitoyable!
Quelle rédactrice n’a pas mixé le dernier pantalon à fleurs de la collection H&M avec un sac de créateur?
Les codes ont changé. Il suffit d’avoir du goût, de l’idée, de l’audace même parfois et la mode vient à nous.
Laissez-moi vous raconter mes coups de coeur …
Avec inspiration,
Claire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :